COURT RESUME HISTORIQUE

En 1118, Hugues de Payens, chevalier du comté de Champagne décide de se rendre en Terre Sainte accompagné de huit autres chavaliers. Il sont originaires de différents comté de France; Parmi eux, Geoffroy de Saint Omer, ancien comté de Flandre. Il y a liens entres les différents chevaliers, certains ont même de liens de parentés avec l’abbé de Clairvaux qui plus tard deviendra Saint Bernard.

Le roi de Jérusalem Baudouin II, frère de Godefroy de Bouillon est très touché par cette initiative et met une partie de son palais à leur disposition. Il se trouve près de l’enceinte du temple de Salomon. C’est ainsi qu’ils reçurent le nom de Chevalier du Temple de Jérusalem ou “Templiers”.

En collaboration avec le patriarche de Jérusalem le Règle fut écrite. En 1128 Hugues de Payens revint en Europe afin d'obtenir du pape la reconnaissance de son ordre de chevalerie. Un concile fut convoqué à Troyes. Il fut demandé à Bernard de Clairvaux d'améliorer la Règle et le concile reconnu le nouvel ordre de chevalerie et Hugues de Payens en fut le premier Grand-Maître.

Suite à cette reconnaissance, l'ordre grandit rapidement. De nombreux chevaliers rejoignirent l'ordre. En peu de temps l'ordre reçu de nombreux dons de rois et autres seigneurs féodaux principalement en France, mais aussi en Italie, en Espagne, en Allemagne et de ce qui est aujourd'hui la Belgique. Partout furent créées des Commanderies. L'ordre fut bien sûr aussi fortement représenté en terre sainte. Les Commanderies d'Europe s'occupe principalement d'agriculture et autres activités de soutien pour le royaume chrétien de Jérusalem. Les templiers d'orient ont la charge de protéger le royaume contre les invasions arabes. Leur principal adversaire est Saladin. Durant la seconde moitié du 12ème et durant le 13ème siècle les chrétiens Perdent de nombreuses terres et se retirent à Acres.
En 1268 tombe la ville d'Antioche aux mains des sarrasins. En 1291, après un siège de six semaines les chrétiens et avec eux les chevaliers du Temple de Jérusalem doivent abandonner Acres et se retirent à Chypre.


Entretemps, en Europe l'ordre est devenu une forte puissante ce qui déplait à un certain nombre de souverains dont le roi de France Philippe IV dit Philippe le Bel. L'ordre est le principal apport financier entre-autre du roi Philippe IV. Il est également à la base de l'art gothique et de la construction des cathédrales.

Le roi de France veut lui aussi pouvoir décider de la nomination des papes. En 1305, après le décès inexpliqué du pape Benoit XI, le roi Philippe Le Bel nomme le cardinal de Bordeaux, Bertrand de Got comme pape sous le nom de Clément V. Clément V est un pape très influençable qui s’occupera plus de ses problèmes de santé que de la gestion de l’Eglise. Comme il a été nommé par le roi, il n’osera pas s’opposer à lui. C’est ainsi que le roi imposera au pape de déplacer le siège de l’Eglise de Rome vers Avignon. Durant les septante années qui suivirent, les papes demeurèrent donc à Avignon.

Le vendredi 13 octobre 1307, le roi donna l’ordre d’arrêter tous les chevaliers de l’Ordre du Temple de Jérusalem qui se trouvaient sur le territoire français. Le Grand Maitre Jacques de Molay qui se trouvait à ce moment en France fut également arrêté. Les chevaliers furent accusés de toute sortes de faits comme la sorcellerie, homophilie ou encore le blasphème. Lors des interrogatoires menés par l’inquisition, de nombreux aveux furent arrachés souvent après d’atroces séances de torture. Bien qu’en désaccord avec la façon de faire, le pape n’interviendra pas. En 1312, il sera obligé de convoquer un concile à Vienne (France) au court duquel l’Ordre sera dissous. Suite à cette dissolution, les souverains des autres pays seront obligés d’interdire l’Ordre sur leur territoire. La grande partie des possessions principalement immobilières de l’Ordre seront transmises à l’Ordre des Hospitaliers de Malte.
Contre la volonté du pape, le roi Philippe le Bel condamnera le Gran Maitre Jacques de Molay au bûché. Il sera exécuté le 18 mars 1314 à Paris. Avant son jugement le Grand Maitre transmis une charte à son frère templier Larmenius avec la tâche de faire survivre l’Ordre dans le plus grand secret.

En 1324 lors d’un chapitre général Théobald d’Alexandrie sera désigné comme Grand Maître et Larmenius lui transmettra la charte qui lui avait été remise par Jacques de Molay. Cette charte entrera dans l’histoire comme “La charte de Larmenius“ et formera la base de l’Ordre jusqu’à nos jours.

En 1934, le belge Emile Joseph Isaac “Vandenberg“ sera nommé Prince Régent. Lors de la guerre, le Prince Régent sera contraint de transférer tous les documents et archives de l’Ordre vers le Portugal. Il désignera Dom Antonio Campello Pinto de Sousa Fontes comme son successeur en tant que Prince Régent.
En 1960 Dom Fernando Pinto Pereira de Sousa Fontes succèdera à son père en tant que Prince Régent /Grand Maître.




Parchemin de Chinon
Dans cette lettre datée du 17 – 20 août 1308, le pape Clément V déclare que le Grand Maître Jacques de Molay ainsi que quatre autres fonctionnaires de l’Ordre des Templiers ont fait des aveux et qu’il les avait absous. De par cela ils étaient acquittés des faits qui leur étaient reprochés et ils pouvaient réintégrer la communauté chrétienne.